Discographie

Album Solo
1couvertureLes Violoncelles Seuls
Violoncelles avec un ‘s’ car ce disque a été presque entièrement réalisé avec un seul instrument, celui qui suit Timothée partout depuis maintenant quelques années…
« Enregistrer autour d’un unique instrument, sans voix, sans paroles, en utilisant juste les possibilités du studio (le multipiste) a été pour moi une sorte de défi…  Ces 12 titres vont volontairement à l’inverse de toutes les productions d’aujourd’hui, dans le son, mais aussi dans l’écriture… J’ai tenu à composer et enregistrer, fidèle à mes méthodes, dans l’urgence de 12 après-midis, pour capter une fraîcheur une spontanéité, et garder ces musiques vivantes. » T.C

 

 

 

Compilation / Musique pour l’image

thecellogallery-petit

 

The Cello Gallery (Cézame Music Agency)

Aux côtés des compositions de Greco Casadesus et d’Eric Daniel, 6 extraits du disques ‘Les Violoncelles Seuls’, ainsi que des musiques originales et inédites de Timothée Couteau, se trouvent édités par le label Cézame Music Agency, dans « The Cello Gallery »

Destiné aux professionnels de l’image, monteurs, réalisateurs, le site de ce label propose de trouver simplement facilement une musique pour documentaire, publicité, de cinéma ou de télévision…

logo cezame

 

 

Participations

 

Spring – Survivor

 

SPRING, trio réunissant l’acteur-performer Franck Andrieux, le violoncelliste Timothée Couteau et le trompettiste Christian Pruvost, fait se croiser en version française et/ou originale les textes de poètes contemporains, avec pour seul cadre la création spontanée et l’improvisation libre. La matière poétique jetée « sur le vif » esquisse ainsi des structures ouvertes où priment l’énergie du verbe, la spontanéité du geste musical et la recherche d’un équilibre instable.

Franck ANDRIEUX [poetry reading, miscellaneous instruments]
Timothée COUTEAU [electric cello, electronics]
Christian VASSEUR [guitar, voice]
Gérald LACHARRIERE [flute]
words : Jean-René Lefebvre
painting : Frank Wallerand

recorded live at Frank Wallerand’s Studio (Lille), May 2015
recording, mixing & mastering : Timothée Couteau
label : Le Tympan Marteau

 

 

O’ – Green

Les chansons d’Ondine sont accrocheuses, et leur déroulement à base d’harmonies vocales puisent une belle énergie dans les tambours et gagnent une originalité évidente par la présence attentive du violoncelle, qiu sait aussi bien insuffler à l’archet un supplément d’émotion que relancer en pizzicato la tension rythmique. (Claude Colpaert – Illico Magazine #12)

 

 

l’hapax – cuttlebone

En musique, l’Hapax est un groupe français, un trio originaire de Lille qui n’a curieusement pas beaucoup fait parler de lui à l’échelle nationale, malgré tout le potentiel qu’il porte en lui, un premier album réussi et quelques tremplins auquel il a participé (et qu’il a souvent remporté). Sa musique est folle, mais pas dans le sens où elle est éparpillée, brouillonne et perdue. C’est une folie douce, qui s’immisce doucement dans les oreilles, puis pénètre le cerveau et vient finir sa course dans le lobe occipital, celui-là même qui intervient dans la création d’images mentales. (à découvrir absolument – volume 32)

 

 

VOUS – Tu serais Moi

VousTuSeraisMoiCover

VOUS Tu serais moi (CD single et clip vidéo)

 

 

Spring – American Poetry and Spontaneous Music

 

Cette proposition du trio SPRING, enregistrée en concert en 2013, est une folle croisière pilotée par le comédien Franck Andrieux (qui ne recule pas devant l’utilisation de divers instruments ou objets), le violoncelliste (et joueur d’électronique) Timothée Couteau, et le trompettiste Christian Pruvost, très connu pour son implication dans de nombreux projets lillois (La Pieuvre, par exemple). Dans la tradition d’une Beat Generation qui aurait croisé les expériences d’un Brian Eno ou d’un Miles Davis (excusez du peu) dans leurs meilleurs moments, SPRING déroule très délicatement son ruban de timbres. Excellent travail du son de Timothée Couteau. (Revue & Corrigée  Dino, Juin 2015)

 

 

O’ – blue

 

 

Pierrot LaTerre

PierrotLaterreCover

 

 

l’hapax – circles

 

Ce trio lillois sélectionné dans le cadre de l’opération Tour De Chauffe s’avère certes exclusivement acoustique, mais si on s’obstine à vouloir appeler ça du folk, je veux bien qu’on me greffe des dreads ! Fondée sur l’enregistrement spontané (live in studio), et laissant une large place à l’improvisation, la pop décharnée de l’hapax doit en effet bien davantage au spleen d’un Peter Hammill qu’à Tri Yann ou autres abominations agraires. Le piano de Tristan Bacro s’aventure ainsi sur les traces du Mike Garson d’”Aladdin Sane”, tandis que le violoncelle de Timothée Couteau dessine des ponts chinois sur lesquels vacille le timbre éraillé d’un certain Sven. Imaginez ce qu’aurait pu donner le troisième album du Velvet, si d’aventure c’était John Cale qui y avait supplanté Lou Reed (et non l’inverse). On en est là : une musique concentrique qui crisse parfois comme un ongle sur l’ardoise, mais enivre également comme l’absynthe… Pour un coup d’essai, presque déjà un coup de maître ! (Patrick Dallongeville – Presto! n°164)

 

Invité
David Thomas Broughton – Crippling Lack
davidthomasbroughton

“Broughton’s magnum opus, Crippling Lack is an impressive feat. Cohesive and flowing along to a sophisticated backing, sonorous with the artist’s venerable travailed voice, and his acerbic foils wit. The album’s scope is immense even though it meanders to a, mostly, folk signature and gentle accompaniment. It is nothing short of outstanding.”

monolithcocktail.com

 

 

Terry Brisack – Rainy Day Tales

Terry Brisack Rainy day tales

 

Des Français obsédés par un certain pop-folk-rock anglo-saxon à l’ancienne, je pourrais vous en citer des génériques entiers. Le club de ceux qui parviennent à s’inscrire dans cette veine sans se couvrir de ridicule est toutefois beaucoup plus restreint. Musicologue averti et prosélyte des racines de ces musiques que l’on dit actuelles, Terry parvient à se hisser au niveau de ce classique que demeure le « Trystero’s Empire » de Johan Asherton. Que ce dernier figure à ses côtés sur cinq des treize titres proposés ne doit sans doute rien au hasard, de même que la présence du violoncelle obsédant de Timothée Couteau. (Patrick Dallongeville, www.paris-move.com)

 

mehaa

 

Mehaa est le second projet musical d’Ali Danel, inspiré par la douce vois de Clémence Vaz, il lui a écrit un répertoire jazzy et engagé. Le premier album sort début 2015, sept musiciens s’y expriment. Parmi eux, Timothée Couteau marque des improvisations virtuoses au violoncelle, tandis que David Lucchesi enflamme les touches du piano. (feuille de liaison du panier culturel l’entrée libre)

 

Terry Brisack – diary of a lover

 

Amateurs de picking subtil, de steel guitar et de grands espaces, voici la bande son de vos prochaines saisons. Avec Timothée Couteau (violoncelle de l’Hapax) et la choriste Lucie Truffaut en guests lumineux, ainsi que Johnny Thunders et Julie London pour dédicaces. Un disque à écouter les yeux fermés, en regardant défiler nuages et paysages. Trip assuré. (Patrick Dallongeville – Paris Move)