Théâtre

 2019
Le malade imaginaire

Molière, Cie les Anonymes TP. …. Avril 2019

FVH0357_Mini

 2018
L’avare

de Molière, Cie les Anonymes TP, Mise en scène Alain Duclos. Avec Merouan Talbi (Harpagon).

 L Avare site internet

 2017

 

Hinkemann

d’Ernst Toller,Cie les Anonymes TP, Mise en scène Alain Duclos

hinkemann recto   Hinkemann versoUne Tragédie chargée d’émotion pour rendre leur dignité à ces combattants détruits par l’inhumanité de la grande guerre.

« Qui n’a pas la force de rêver, n’a pas la force de vivre » E. Toller.

Une adaptation de l’oeuvre d’Ernst Toller, Hinkemann, un allemand pris dans les boues de l’Artois de 1916.

Le feu, d’Henri Barbusse tout comme la poésie de l’anglais Wilfried Owen illustreront la même violence subie par ces gueules cassées.

Témoins du suicide d’une europe qui en sortira meurtrie à jamais.

Avec Jean-Louis Waquiez, Carole Huot, Timothée Couteau et Tanguy Swyngedauw.

Mise en scène d’Alain Duclos.

 

Tartuffe

de Molière, Cie les Anonymes TP, Mise en scène Alain Duclos

Avec Bertrand Foly (Tartuffe) , Jean-Louis Waquiez (Orgon), Louise Duclos (Marianne), Timothée Couteau (Valère).tartuffe Nord littoral 2-1

tartuffe Nord littoral-1
BoumBoum2016
BOUM BOUM!

(reprise) Cie Teknè

Théâtre musical en forme de « revue » à partir du répertoire de divertissement de l’époque de la grande guerre (Vaudeville, Offenbach, …) chansons d’époques et chansons contemporaines.

5 représentations dans le Sud-Artois, intégrant des élèves de classes primaires locales, dans lesquelles ont été menées des actions culturelles:

Musique, théâtre, arts plastiques, etc.

 2016

 

 

ConteDragonLes Contes du Dragon

 de Philippe Havernes, Cie les Anonymes TP, Mise en scène Alain Duclos

Deux petites pièces en un acte, avec princesses, fées, enchanteurs, dragons en retraite et chevaliers. Mais dynamitant nos contes et légendes, l’humour s’installe en maître mariant esprit rabelaisien et finesse, impertinence et tendresse.
Et si le pas sérieux l’emporte, c’est pour que nous partagions avec nos enfants le gout du scabreux, du flirt avec les interdits, du « caca prout » cher à Lanzman et Jacques Dutronc.

 

À s’en tordre de rire, « à s’en déboutonner le ventre », promet Alain Duclos, directeur artistique de la compagnie les Anonymes. La toute nouvelle création de la compagnie en résidence au théâtre de Calais depuis quatre ans va séduire tant les enfants que leurs parents. Et le décor est tout aussi séduisant, charmant. En un clin d’œil, on tombe dans une atmosphère captivante et on attend que la magie opère.

Deux petites pièces drôles et pimentées

Avec les contes du dragon, beaux éclats de rire en perspective autour d’une «création totale », indique Alain Duclos. Le tout sur fond de formules magiques, de fées, de chevaliers ou encore de monstres que l’on découvre dans deux petites pièces de 50 minutes chacune : la Belle au bois et La Métamorphose du dragon.

Contes du dragon2

La Belle au bois, c’est l’histoire « de la princesse qui se réveille mais qui a un petit souci : elle a beaucoup vieilli et le prince aussi », sourit d’avance Alain Duclos avant de résumer la seconde pièce : «Dans La Métamorphose du dragon, j’ai choisi de montrer deux dragons à la retraite, dans l’atmosphère des années 60-70 avec des meubles en formica, les sempiternels patins qu’on met pour se déplacer… » Cette dernière pièce est également une «sublime histoire d’amour». Des contes décalés, à l’humour pimenté, et finement écrits. Et des blagues à toutes les sauces.

 

 

contes-NordLittoral

La « folie du texte », rappelle le directeur de la compagnie. Et d’ajouter que dans ces deux pièces, le regard peut se porter « de plein de manières différentes ». On rit à coup sûr avec « de grosses blagues, de grosses pirouettes, des blagues Carambar aussi ; et en même temps on peut y lire le temps qui passe ». Les contes du dragon, ce sera du bon temps, des rires, et de beaux textes donc.

« La princesse qui se réveille mais qui a un petit souci : elle a beaucoup vieilli et le prince aussi »

Alain Duclos

Les Anonymes démarrent fort leur saison avec cette création. Ici, ils ont voulu s’adresser aux enfants, leur concocter deux pièces dans lesquelles six comédiens se partageront les rôles. « Le jeune public est souvent impertinent et aime souvent ce qui n’arrive pas aux oreilles des parents », souligne Alain Duclos, rappelant que les enfants «c’est la joie de rire à des choses cachées », mais aussi « au caca-prout comme aimait le dire Jacques Dutronc ». Derrière Les contes du dragon, pas moins d’un mois de répétitions pour délier les zygomatiques des parents et des enfants. Un bout de bonheur. Deux charmantes pièces qui détournent avec bonne humeur, fantaisie et «joyeux délires» les contes de notre enfance.

D Kwiczor – Nord Littoral

 

Knock

de Jules Romains, Cie Les Anonymes TP, Mise en scène Alain Duclos.

Avec Jean Louis Waquiez, Carole Duclos et Bertrand Foly. Musiques de Timothée Couteau

BoumBoum2016
BOUM BOUM!

Cie Teknè

Théâtre musical en forme de « revue » à partir du répertoire de divertissement de l’époque de la grande guerre (Vaudeville, Offenbach, …) chansons d’époques et chansons contemporaines.

 2015
L’île des esclaves

de Marivaux, Cie Les Anonymes TP, Mise en scène Alain Duclos.

 

Tract Va-t'en, Guerre! Teknè juin 2015 recto

Va-t-en guerre !

(Reprise) Cie Tekné

Théâtre et chansons sur les figures de combattant(e) depuis l’Antiquité, comme si la guerre de 14 avait commencé sous les murs de Troie. De Sophocle à Proust en passant par Molière, Feydeau ou Claudel.

 2014
Dom Juan

(reprise) Les Anonymes TP – Molière

cordelia

Cordélia

de Jacques Artaud / Création contemporaine
Comédien / l’homme pantin

« Dans Cordélia, Timothée Couteau sera l’Homme. Un rôle qu’il interprète, un Homme qu’il est devenu. Parce que jouer un rôle c’est avant tout le ressentir. En l’écoutant, on perçoit qu’il ne joue pas simplement un rôle. Timothée connaît celui qu’il incarne, l’a compris. Une perception interne nécessaire pour transmettre une émotion. Et sur scène, ce Lillois devient un autre. Une voix forte et expressive sur le plateau » (D. Kwiczor, Nord Littoral)

Tract Va-t'en, Guerre! Teknè juin 2015 recto

Va-t-en guerre !

De la Cie Tekné. Mise en scène de Thomas Gennari.

Théâtre et chansons sur les figures de combattant(e) depuis l’Antiquité, comme si la guerre de 14 avait commencé sous les murs de Troie. De Sophocle à Proust en passant par Molière, Feydeau ou Claudel.

 2013

 

pierrot pop lunaire
Pierrot Pop Lunaire

Fantaisie musicale autour du retour de Pierrot sur terre après 10 ans d’exil sur la lune

avec Lou Ysar (chant et scénographie)
Compositions/ arrangements / interprétations

 2011


captaintom_mini

Cap’tain Tom

Théâtre musical autour de la vie de Tom Souville, Corsaire Calaisien.

Cap’tain Tom est un spectacle jeune public à cinq interprètes (comédiens, musiciens, chanteurs) une forme opératique originale et exigeante mêlant musique contemporaine, chant et théâtre évoquant l’histoire du corsaire Calaisien : Tom Souville.

Une musique originale de Alain Huteau pour percussions, flutes, violoncelle, orgue de barbarie, cornemuse et voix.

Un livret original de Alain Duclos d’après les mémoires de Tom Souville.
Une création pour tous les amoureux de la mer, de l’aventure, des beaux et grands sentiments…..

Un voyage au côté d’un enfant et de ses rêves de gloire et d’aventure, rêves qui l’entraineront sur les traces de Tom Souville, héros du roi, de la république et de l’empire, sauveteur, corsaire et notable en la bonne ville de Calais.

Cette création est une collaboration entre Duo Spirale, une formation de deux musiciens renommés, professeurs au conservatoire à rayonnement départemental de Calais : Yannick Deroo et Christine Vossart, la compagnie les anonymes tp composé de Alain Duclos, Carole Huot et Timothée Couteau et un compositeur de renommée internationale : Alain Huteau.

domjuan_mini

Dom Juan 

de Molière (Cie Les Anonymes TP)
Rôle de Sganarelle. 1400 spectateurs.

« Ce grand classique maintes fois revisité a été accueilli, avec enthousiasme, par le jeune public mais aussi par les habitués de la scène calaisienne qui
n’ont pas boudé l’évenement. Loin de là puisque ce sont au total plus 1500 spectateurs qui ont assisté aux trois représentations, dignement interprétées par de comédiens de grand talent. Dans la langue du XVII siècle et sous la mise en scène de Alain Duclos, le jeu de Julien Ion dans le rôle de Don Juan et de Timothée Couteau dans le rôle du valet Sganarelle nous a transportés à l’époque où, à la lueur des bougies, le théâtre s’invitait à la
cour. Avec pétillance et drôlerie, les comédiens ont eu le ton savamment juste pour ne jamais nous ennuyer. Des décors épurés, de grands drapées
et des costumes de style comme à l’époque, avec quelques perruques et effets de manches aux larges dentelles, ont poussé la troupe à se surpasser,
rendant le texte vivant.

A un Don Juan libre-penseur et coureur de jupons sans états d’âme ni scrupules s’opposaient tout en finesse les principes moraux d’un Sganarelle
qui par lâcheté ou bonhommie s’arrange tout de même bien des affaires de son maitre. Avec délices, les spectateurs ont suivi les péripéties du séducteur en cavale bravant la tempête, promettant le mariage à Mathurine et à Charlotte ou combattant en duel pour le retrouver attablé avec
le commandeur qu’il avait tué six mois auparavant. Et loin de nous déplaire, ce Don Juan nous a conquis par ses enfantillages, sa fraîcheur et ses facéties. Il offrait à l’éternel Molière tous les honneurs dus à sa plume si souvent incisive mais toujours légère. Le public par une abondance masse d’applaudissements a salué la performance de la troupe les Anonymes qui depuis 1996 marque la scène calaisienne du plus bel éclat. » (P. LEMLAIRE, Nord Littoral du 26 février 2011)

 2010

 

autobiographie d'un bout de chiffon
Autobiographie d’un bout de chiffon

 (Le Théâtre dans les nuages)
Personnage musicien (violoncelle électrique) pour un spectacle masqué et sans paroles.

 2009

 

 

jonas_mini
Sous le signe de Jonas

(Le petit théâtre utile)
Comédien et musicien dans cette pièce de Joël Campagne, autour des catastrophes environnementales à venir.

 2008-2009
quand_le_monde_etait_vert
Quand le Monde était Vert

de Sam Shepard (Cie Ah !)
Flûtes Amérindiennes, Rôle du « jeune indien ». Avignon 2008 et 60 dates en 2009 à Paris.

« Quand le monde était vert a le mérite de se démarquer de beaucoup d’autres pièces présentées actuellement. En effet, ce spectacle innove, étonne, dépayse… et rien que pour cela, il est à encourager !

L’histoire est celle d’un vieil indien qui se retrouve en prison après avoir empoisonné un homme. Il pensait (à tort) qu’il s’agissait du descendant de la famille qui, à l’époque de son arrière-arrière-arrière-arrière grand-père, avait empoisonné la mule de sa propre famille. Une histoire de vengeance, donc. Or « dans notre pays, il faut sept générations, près d’une centaine d’années, pour qu’une insulte soit effacée ! Ensuite, seule une femme peut effacer cette insulte », dit la fable du chef indien. Emprisonné donc, le vieil indien reçoit la visite d’une jeune femme, qui s’intéresse à lui, cherche à comprendre son actequand le monde etait vert, à connaître son histoire.

Le décor est minime et pourtant efficace : un banc et des barreaux mobiles. Ces derniers sont très habilement utilisés et permettent, dès la première scène, de fire comprendre au spectateur qu’il est question de prison. Les comédiens finissent, tout aussi habilement, par s’en affranchir, la mise en scène se suffisant à elle-même.

La présence d’un musicien (Timothée Couteau) et le jeu entre celui-ci et les deux comédiens principaux sont très intéressants. Car le son de la flûte se marie parfaitement à la voix rauque du vieil indien (Michel Carnoy). De ce mariage naît une mélodie pleine de poésie. Le musicien, s’il est à part (tout de noir vêtu, s’immobilisant, le regard fixe, dans le vague, lorsque le dialogue entre les deux comédiens reprend),
ne se trouve pas pour autant mis en dehors du dispositif scénique. Un réel jeu opère avec ce dernier : il est à la fois dans et hors de l’histoire. Au fur et à mesure de la pièce, les échanges avec lui se font de plus en plus fréquents, que ce soit par le regard ou par les mouvements. Un jeu d’attraction-répulsion, scénographiquement très pertinent, est mis en place, jusqu’au contact physique final.

Par le choix du texte, la mise en scène, l’intégration de la musique…Quand le monde était vert se distingue… Cette pièce, à la personnalité propre, n’en reste pas moins à l’origine d’un moment très agréable, emprunt d’une réelle poésie.  » (Sonia Déchamps – www.lestroiscoups.com)

 

 2007

Festival Ventôse

(Cie Les Anonymes TP)
Comédien / Musicien (bandes son, spectacle solo, improvisations,…)

 2006


bb_mini


Barbe-Bleue : Le Retour

d’Agnès Delbarre (Théâtre d’Ici et d’Ailleurs)
Pompier Violoncelliste.

 2005
mais qu'est ce qu'on fait du violoncelle
Mais qu’est ce qu’on fait du violoncelle ? 

de Matéi Visniec (BVZK)
Comédien, violoncelliste. Création de musiques originales.

Dehors il pleut. dans un coin de la salle, l’homme au violoncelle joue de son instrument. rien ne l’arrête. de cette forme absurde découlent des situations comiques.à travers un univers propre à visniec où se mêlent humour, poésie et férocité, la pièce nous interroge sur la place de l’art dans notre société, de l’étranger, de l’étrange, de l’inexploitable.

(Nora Granovski – metteur en scène, Cie BVZK)


La Camoufle 

de Rémi De Vos
Création de musiques originales pour lecture/spectacle