About

B i o g r a p h i e

Y o s r a  Mo j t a h e d i 

Yosra Mojtahedi est née à Téhéran en 1986.

Diplômée du Fresnoy- Studio national des arts contemporains, elle explore différents domaines de l’art, de la science et de la technologie (particulièrement la Soft robotics – Robots deformables), avec un regard sur l’anthropologie.

Elle étudie l’humain sous tous ses aspects, à la fois physiques et culturels (sociaux, religieux, psychologiques) et ses relations avec la nature. Sous la forme d’installations sculpturales et interactives, de dessins ou de photographies, apparaissent alors des paysages organiques, sensuels et mystiques.

Il y baigne une atmosphère surréaliste, un espace affranchi des lieux et du temps, où les objets et les éléments sont symboliques : fleurs, pierres, cordons ombilicaux, organes, baignant dans une pénombre crépusculaire.

Suite à ses recherches autour de la nature, et aussi de la place du corps humain (et plus particulièrement féminin) dans la société, elle questionne la frontière entre le vivant et le non-vivant à travers des sculptures considérées comme «machine-humain». Ce qui l’intéresse, c’est de détourner les organes vers des formes inertes pour créer une confrontation entre la forme de la chair et celle des pierres. Elle aime aussi jouer avec l’immobilité des matières et leurs micro-mouvements et que le spectateur entre en contact direct avec l’oeuvre.

Venant d’un pays où le corps est un sujet tabou et sa représentation interdite, ses travaux sont en réaction sensuels et sensoriels: tactiles, olfactifs, touchant parfois à l’érotisme.

Car c’est la censure iranienne qui l’a toujours influencée. C’est pourquoi elle essaye de faire cohabiter les formes interdites avec celles de la nature. Elle invite parfois le spectateur à créer une relation corporelle avec ses oeuvres interactives. Il est appelé à toucher ou à sentir, des sens souvent oubliés dans les musées traditionnels et dans l’histoire de l’art. Elle s’intéresse à la bio-inspiration, aux organes et à leur fonctionnement en comparaison avec la nature. Par exemple, un vagin qui ressemble à une bouche ou à une orchidée, ou le fonctionnement du corps humain dans l’air et sous l’eau.

Elle fait souvent appel à la dualité entre ombre et lumière, caractéristique de l’architecture persane menant de l’obscurité à la clarté, métaphore d’une trajectoire spirituelle pour créer un espace hors du temps. Elle interroge ainsi notre propre corporalité pour nous questionner sur l’existence des formes inertes qui nous entourent. Où se trouve la frontière entre la matière vivante et le non-vivant ? entre le réel et le no-réel ? entre les genre etc… ?
« Je sculpte l’ombre qui sort de la lumière. »

Il y flotte un féminisme fortement assumé, sans limites, pour délivrer un message politique et direct. En créant des univers où s’hybrident plantes, animaux, minéraux, et aussi des corps de genres différents, elle fait disparaître les frontières et les limites, et unifie tous les éléments de cet univers, pour dire : finalement, nous ne sommes qu’un !

Yosra Mojtahedi a eu le Prix Révélation d’art numérique et d’art vidéo de l’ADAGP en 2020 pour l’oeuvre L’érosarbénus.
Ses travaux ont été exposés dans plusieurs pays comme la France, la Belgique, l’Iran, l’Italie, l’Allemagne, à Dubai ou en Turquie :
au musée de Soissons, au Fresnoy studio national des arts contemporains , à la Villette, au Palais des Beaux Arts de Bruxelles (Bélgique) etc…

 

Téléchargement du portfolio (PDF)

 

Révélation Art Numérique-Art vidéo 2020 / ADAGP (Paris – France)

Révélation d’art contemporain 2019 – ARTUP  (Lille , France)

Née en 1986 (Téhéran – Iran)

Membre de la Société des peintres iraniens

2018-2020 Le Fresnoy- Studio national des arts contemporains (Tourcoing – France)

2017-2018 Diplôme national d’arts plastiques (DNAP) (Tourcoing – France)

2009-2011 M.A en peinture – Université Alzahra (Téhéran – Iran)

2004-2008 B.A en peinture – Université Elmo Farhang (Téhéran – Iran)

2001-2003 Diplôme en Peinture – Académie des Beaux-Arts Azadegan (Téhéran – Iran)

 

Prix

2021 Prix Wicar (Lille – France) (Roma – Italy)

2020 Prix révélation Arts Numériques, Art Vidéo de l’ADAGP 2020 (Paris – France)

2018 Révélation Art Up (Lille – France)2021 Sélectionnée pour Opline Prize International / by the Curator : Jean Jacques Gay

 

Residency

2022 Prix Wicar (Roma – Italy)

2018 CERN (Genève – Suisse)

2018 Villa Cavrois (Croix – France)

 

Expositions personnelles:

2022  Espace ADAGP/ Curator : Julien Arnaud ( Paris – France)
La Fileuse, scène culturelle, Lille 3000 «UTOPIA» (Lille – France)

2020 Lou Carter Galerie (Paris – France)

2016 Galerie Aran (Bruxelles – Belgique)

2015 Galerie SAGA (Lille – France)

2010 Galerie Seyhoun Gallery (Tehran-Iran)

Expositions collectives:

2023 Festival Accès-s #23 culture(s) électronique)s, Curator : Jean Jacques Gay, Le Bel Ordinaire (Pau – France)

2022 Pléiades – Festival des arts numériques -Bourse du travail, (Saint-Etienne – France)
Festival Mouvement d’Arts – Galerie La Source, Curator : Sabine Recton (La-Teste-de-Buch – France)

         BOZAR Palais des Beaux Arts de Bruxelles, «Émergence.fr» (Bruxelles – Belgique)

2021 Musée de Soissons – «Deus Ex Machina» (Soissons – France)

         Le bel ordinaire – Festival d’art numérique accès «La chose mentale» (Pau – France)

         La Villette, «Cent pour cent» (Paris – France)

2020  Le Fresnoy-studio national des arts contemporain, «Les Sentinelles» (Tourcoing – France)

          Musée l’IMA – institut du monde Arabe «Ici, le monde» (Tourcoing – France)

          Le Fresnoy-studio national des arts contemporain, «Fluidité: l’humain qui vient»(Tourcoing – France)

          Shirin Art Gallery, Illusionism, Virtualisim & Surrealism in Iran Contemporary Art (Téhéran – Iran)

2019 Le Fresnoy-studio national des arts contemporain, «les revenants» (Tourcoing – France)

         Galerie Weserkunst (Berlin – Allemagne)

         ARTUP “Foire Européenne d’Art Contemporain” Lille Grand Palais (Lille- France)

         Galerie Pardismelat «Memory, Space, Time» (Téhéran – Iran)

         l’Espace Croisé Centre d’art contemporain, «Back-Forward» (Roubaix – France)

2018 Galerie Des 3 Bornes, photographie et d’art vidéo (Paris – France)

         Galerie Jardin Persan (Pau – France)

          Signature iranienne foire d’art (Kuala Lumpur – Malaisie)

          l’Espace Croisé Centre d’art contemporain, «Collision» (Roubaix – France)

2017 International Art Expo de Malaisie  » foire d’art en Asie du Sud-Est » (Kuala Lumpur – Malaisie)

         Galerie Pardismelat – Tendances et approches de l’art contemporain iranien (Téhéran – Iran)

         Salon International d’Art «CONTEMPORARY VENICE» « IIt’s LIQUID » (Venise – Italie)

2016 Foire Internationale d’Art Contemporain «ART3F» (Bruxelles – Belgique)

         La plus Petite Galerie Du Monde (ou Presque), Dessin – performance, Peinture en direct (Roubaix – France)

         L’atelier Media, photo Arts « Le vent nous emportera » (Carvin – France)

2015 La Plus Petite Galerie Du Monde (ou Presque), photographie (Roubaix – France)

2014 Galerie Vally, « Fontaine » (Téhéran – Iran)

         Galerie Gondwana, « CLOSE VISION: BODY » (Berlin – Allemagne)

2013 Galerie Laleh, « La deuxième vendre des œuvres de différentes générations de peintres iraniens (Téhéran – Iran)

         Galerie nationale d’art d’Izmir, Euro Asian Worldwide Devoir «Art et la paix pour un monde meilleur» (Izmir -Turquie)

         Le centre d’art du Doubaï Ladies, « Womart » (Doubaï)

         khane honarmandane Iran, Galerie Paeez, « Oxygène 2″ (Téhéran – Iran)

         khane honarmandane Iran, Galerie Momayez (Téhéran – Iran)

2012 Galerie Mahe Mehr (Téhéran – Iran)

         Galerie Mirmiran, khane honarmandane Iran (Téhéran – Iran)

         khane honarmandane Iran, »1 Year » (Téhéran – Iran)

         Centre culturel Saba, 8éme biennale des arts visuels Persans (Téhéran – Iran)

         Homa Art Gallery & Mohsen Art Gallery, 6ème édition du FESTIVAL « Nouvelle Génération » (Téhéran – Iran)

         khane honarmandane Iran, Galerie Momayez, «Association des peintres iraniens» (Téhéran – Iran)

2011 Centre culturel Saba, Le deuxième édition du festival international « résistance » (Téhéran – Iran)

         Musée d’art moderne et contemporain de Palestine, 2ème workshop de « Résistance » (Téhéran – Iran)

         Galerie Barg, «La nouvelle génération et les artistes contemporains » (Téhéran – Iran)

2010 Galerie Pardis Mellat, 3ème édition du Festival des Arts Visuels de Damon Far (Téhéran – Iran)

         Centre culturel Saba, Le deuxième édition du Festival international des arts visuels de Fadjr (Téhéran – Iran)

2009 Galerie Homa Art, Le 4ème édition du festival « Nouvelle Génération » (Téhéran – Iran)

2008 Galerie Kamal Al-Din Behzad, L’exposition des peintres échoués de la 7ème édition du Biennale nationale de la peinture contemporaine iranienne (Téhéran – Iran)